Catégories
Méditation Introspective Persévérer Dans la Méditation Podcast

Le Calme Après le Tempête – Persévérer en Méditation

Découvrez les bienfaits d’une pratique régulière de la méditation.

Regarder Le Calme Après le Tempête – Persévérer en Méditation

Le Calme Après le Tempête – Persévérer en Méditation Podcast

Catégories
Comment Méditer Persévérer Dans la Méditation Podcast

Je M’Endors Quand Je Médite

Torpeur, fatigue, voir endormissement lorsque vous méditez ?

Découvrez dans cet épisode comment moins subir la torpeur durant vos séances de méditation.

Regarder Je M’Endors Quand Je Médite

Je M’Endors Quand Je Médite Podcast

Le livre, Lisa, 36 ans, se sent seule.

Catégories
Comment Méditer Persévérer Dans la Méditation Podcast

5 Obstacles à Une Séance de Méditation

Dans la série Comment Méditer, j’aimerais présenter dans cet article 5 nuisances qui m’ont affecté lors de certaines séances de méditation. Ces 5 obstacles peuvent être évités grâce à un peu de préparation.

Regarder 5 Obstacles à Une Séance de Méditation

5 Obstacles à Une Séance de Méditation Podcast

1. Avoir trop mangé ou pas assez

Faire un gros repas juste avant de méditer n’est pas une bonne idée. La digestion prends de l’énergie et un ventre trop plein peut causer de l’inconfort. Évitons donc de faire une séance trop tôt après avoir mangé. De même, avoir le ventre qui gargouille à cause de la faim peut être une source de distraction. Personnellement, si j’ai trop faim, je sais que je me sentirais agité lors d’une séance de méditation. Dans ce cas, manger un fruit avant la séance peut suffire à apaiser la faim mais sans se sentir lourd.

2. Avoir chaud ou froid

Préparer son environnement pour faire en sorte que l’on s’y sente bien est une évidence. Aérez la pièce où vous êtes si nécessaire. Garder un vêtement auprès de soi au cas où l’on risque d’avoir froid est une bonne idée. Il m’est arrivé en hiver de me lever tôt le matin pour méditer – en teeshirt car je gardais encore la chaleur du sommeil – et de devoir arrêter car soudainement le froid m’enveloppait. Un vêtement à portée de mains évitera de devoir interrompre sa séance.

3. Se sentir trop fatigué(e)

Méditer lorsqu’on se sent fatigué risque de nous mettre dans une trop grande torpeur. Si lors d’une séance je commence à piquer du nez je préfère arrêter et faire plutôt des exercices de respiration ou bien…une sieste. Il est donc utile de choisir un moment dans la journée où l’on ne sent pas trop engourdit pour pouvoir méditer.

4. S’inquiéter d’être dérangé(e)

Si lorsque vous méditez vous ressentez qu’à tout moment une personne peut entrer dans la pièce, vous risquez de garder une tension en vous. Préparez le terrain. Informez vos proches de ne pas vous déranger ou isolez vous dans un endroit où vous serez tranquille. Il faut noter que parfois on peut être pudique et ne pas aimer l’idée d’être observé entrain de méditer (surtout lorsqu’on débute la méditation). Si c’est votre cas, il sera d’autant plus important de choisir un cadre où vous vous sentez à l’aise.

5. Vérifier sa montre

Vous décidez de méditer 20 minutes. Vous vous installez dans la position qui vous est la plus confortable et vous amenez votre attention sur votre respiration. Au bout de quelques minutes vous jetez un rapide coup d’œil sur votre montre pour voir où vous en êtes. Parfois 5 minutes semblent durer une éternité, et d’autre fois les minutes passent sans qu’on les sente. Si l’on doit sans cesse interrompre sa méditation pour regarder l’heure on ne pourra pas profiter pleinement de sa séance. Une solution simple consiste à utiliser un minuteur (la plupart des téléphones portables ont cette fonction) pour pouvoir s’adonner pleinement à sa méditation sans se soucier du temps.

Prévenir ces 5 obstacles permettra de profiter des meilleures conditions pour une bonne séance de méditation. Avec le temps, il est possible d’intégrer à son ressenti les sensations d’inconfort (douleurs, froid, faim), de ressentir leur énergie sans se crisper et essayer de les fuir. Mais lorsqu’on débute la méditation, il est recommandé d’éliminer au mieux les sources de distractions. Comme le dit l’expression «on apprends à naviguer par temps calme».

Photo illustration de Ken Epstein.

Catégories
Persévérer Dans la Méditation Podcast

Croire en la Persévérance

J’ai été au Salon du livre à Mouans-Sartoux pour assister à une conférence de Frédéric Lenoir.

Découvrez dans cette vidéo à travers les parcours de Frédéric Lenoir et de l’auteur Franck Petruzzelli, l’efficacité de la persévérance. Lorsque l’on poursuit un projet qui nous tient à coeur, les résistances, obstacles et difficultés peuvent être dépassés si l’on prend appui sur son amour de l’oeuvre.

Venez avec moi découvrir ce salon du livre et les bienfaits de croire en la persévérance.

Regarder Croire en la Persévérance

Écouter Croire en la Persévérance

Liens:

Les livres de Franck Pettruzzelli: Des coquelicots en décembre ; Adopte un chômeur.

Le site de Frédéric Lenoir

Catégories
Persévérer Dans la Méditation Podcast

Comment Persévérer Malgré l’Absence de Résultats

Lorsque l’on souhaite avoir des changements (se sentir moins stressé, perdre du poids) on essaie certaines approches (sport, méditation) mais si les résultats n’apparaissent pas rapidement, on finit par se demander si ces approches sont faites pour nous, si cela va marcher.

Et alors on abandonne trop tôt, on se résigne, ou l’on va chercher une autre méthode.

Écouter « Comment Persévérer Malgré l’Absence de Résultat »

Comment faire pour persévérer malgré le manque de résultat?

C’est ce que l’on va discuter dans cet épisode du podcast.

Vous allez voir que pour persévérer il va falloir changer de point de vue. Au lieu de se focaliser sur le résultat souhaité, on va rechercher à maitriser la technique qui va nous aider à y parvenir.

Catégories
Bouddhisme Comment Méditer Persévérer Dans la Méditation Podcast

Les 3 Étapes de la Méditation

Lors d’une formation sur la méditation bouddhiste que je suis entrain de suivre, l’instructeur nous a parlé des 3 étapes de la méditation. En découvrant ces 3 étapes, vous comprenez mieux l’importance de la régularité des sessions de méditation.

Écouter les 3 étapes de la méditation

La première étape: La méditation se confronte à notre quotidien

Cette étape concerne le début de la pratique où méditer n’est pas naturel, où il faut trouver le temps de le faire, et se discipliner pour persévérer. La méditation emboite sur un quotidien déjà bien chargé et l’on se demande si l’investissement de temps et d’effort en vaut vraiment la peine.

Pandit Bhikkhu parle des 3 étapes de la méditation

La seconde étape: Le quotidien se confronte à la méditation

Si l’on persévère dans nos séances de méditation, il va arriver un moment où la pratique devient plus facile, plus naturelle, indispensable.
Durant cette étape, on prend conscience de la paix et du calme que l’on peut ressentir durant nos séances. Le contraste avec notre quotidien, nos responsabilités, nos stress devient alors plus flagrant. On aimerait pouvoir échapper à toutes ces contraintes pour vivre plus simplement et en accord avec ce que l’on a ressenti durant ces brefs moments de sérénité.
​​​​​​​

La troisième étape: Il n’y a plus de séparation entre la méditation et le quotidien

Avec la pratique, on élargit notre capacité à vivre au présent à tous les aspects de la vie. Le quotidien offre une succession d’expériences dans lesquelles on peut plonger pleinement.
L’état de présence que l’on ressent durant une séance de méditation n’est plus si différent de celui que l’on ressent durant les actes du quotidien.
Beaucoup de personnes débutant la méditation reste dans la première étape, car leur pratique n’est pas assez régulière, et méditer est vécu sans cesse comme une contrainte.
C’est pourquoi Pandit Bhikkhu note qu’une pratique quotidienne, même de quelques minutes seulement, constitue la fondation de ce cheminement.
Catégories
Persévérer Dans la Méditation Podcast Question/Réponse

Comment Reprendre la Méditation?

« Comment reprendre la méditation? »

Vous avez médité dans le passé, ressentis les bienfaits, mais aujourd’hui vous avez du mal à reprendre votre pratique?

C’est le cas de Jo, 55 ans, qui a suivi, il y a 3 ans, une formation de méditation de 8 semaines pour calmer son anxiété.

Elle note:

Je me sentais vraiment bien après la formation mais depuis quelque temps je m’endors lors de ma pratique.

Je suis de NOUVEAU fort anxieuse et j’ai de NOUVEAU des tendances à la boulimie et je deviens insomniaque.

Comme faire pour me remettre à avoir une bonne et régulière pratique ?

Dans cet épisode, vous allez découvrir les 3 fausses croyances qui rendent la reprise de la méditation difficile et comment faire pour reprendre sereinement sa pratique.

Écouter Comment Reprendre la Méditation

Regarder Comment Reprendre la Méditation

Découvrir tous les articles Persévérer dans la Méditation >>

Catégories
Comment Méditer Persévérer Dans la Méditation Podcast

Comment Méditer Régulièrement en 3 Étapes

Comment faire pour persévérer en méditation est l’une des questions qui revient le plus souvent. Comment en effet maintenir l’habitude de prendre quelques minutes par jour pour se recentrer.

Écouter le podcast

Transcription du podcast

Prendre 15 à 20 minutes par jour pour méditer ne semble pas être un objectif trop ambitieux. Pourtant, beaucoup de personnes commencent à méditer, en ressentent les bienfaits, mais finissent tout de même par abandonner cette pratique. Comment faire alors pour persévérer en méditation?

3 éléments pour favoriser une pratique régulière de la méditation

1. Commencer à méditer pour en ressentir les bienfaits

L’un des mythes de la méditation est que cette pratique est inaccessible au plus grand nombre et qu’elle nécessite une grande implication sur la durée pour en ressentir les bienfaits. Cela n’est pas vrai. Il est plus facile qu’on le pense de méditer. Une fois que vous avez appris les bases, et que vous commencez à entrevoir ce que c’est que d’être dans le moment présent, vous allez naturellement vouloir revivre cette expérience.

Méditer permet d’intégrer au niveau du ressenti les bienfaits de la méditation. On passe de la théorie au vécu. Votre être (physique et mental) voudra alors renouveler cette expérience. C’est un peu comme le sport, il arrive un moment où faire du sport n’est plus une contrainte, mais une envie/un besoin qui émerge en soi. De même, commencer à méditer et en ressentir les bienfaits vous donnera l’envie de continuer. Mais cette envie ne suffira pas, il faudra aussi convaincre le mental du bien-fondé de la méditation.

2. Continuer à vous instruire sur la méditation et sur une vie plus consciente

Le mental est un puissant outil. Il nous permet de réaliser des projets complexes et il nous permet de vivre de riches expériences. Mais le mental peut aussi devenir un obstacle redoutable. Nous sommes par nature soucieux de conserver notre énergie et le mental ne vous laissera pas faire une activité s’il n’est pas convaincu de son utilité. Il va donc falloir le convaincre, encore et encore, de nous laisser passer 20 minutes par jour à méditer.

Même si vous savez aujourd’hui que la méditation vous est bénéfique, il faudra « rappeler » ce fait au mental semaine après semaine. Il faut garder ce savoir suffisamment près de la surface pour le transformer en action. Pour cela, il suffit de lire et de s’informer sur le sujet, de s’entourer de personnes qui méditent, et de régulièrement nourrir notre intellect d’informations sur les bienfaits de vivre au présent. En addition à ces 2 points, il est également important de transformer, peu à peu, votre quotidien pour qu’il reflète vos valeurs.

3. Aligner vos actions du quotidien avec vos ressentis et vos aspirations

Beaucoup de personnes subissent leur quotidien en faisant des activités qui ne leur conviennent pas. En commençant à méditer, elles reprennent conscience et connaissance de ce qui leur importe réellement.

En effet, méditer vous rapproche de votre nature profonde. Il sera alors important de transformer, petit à petit, votre quotidien pour qu’il puisse refléter votre sensibilité et vos aspirations. Car si vous continuez à faire ce qui ne vous convient pas, vous risquez d’inhiber vos ressentis pour pouvoir supporter cette situation. Le résultat c’est que vous allez ‘oublier’ de méditer, que vous allez croire que vous n’avez pas assez de temps ou que ce n’est pas le bon moment pour reprendre.

À l’opposé, vivre en accord avec vos valeurs, vous permettra de créer un environnement qui soutiendra et renforcera votre pratique de la méditation.

Pour conclure

Pour persévérer en méditation, commencez à méditer, ressentez-en les premiers bienfaits. Informez-vous et éduquez-vous chaque semaine un peu sur la méditation, la psychologie, la spiritualité … tout ce qui vous donnera envie d’explorer davantage ce chemin de découverte de soi. Enfin, commencez à transformer votre vie (un peu chaque jour amènera de grands changements sur les années à venir) pour qu’elle puisse refléter vos valeurs et vous permettre de vous épanouir.

Catégories
Persévérer Dans la Méditation Préparer le Mental

Les 3 Grosses Erreurs Qui Rendent le Changement Difficile

Méditer régulièrement, faire du yoga, du sport, manger autrement nécessite souvent un changement dans le quotidien qui n’est pas toujours facile à mettre en place.

Mauvaise gestion du changement?

Beaucoup de personnes veulent changer et essaient de le faire, mais sans succès. Et, ce n’est pas à cause d’un problème de discipline ou de volonté, comme on pourrait le penser. Ces tentatives de changement manquées sont surtout dues au fait que ces personnes ne savent pas comment changer. Elles font invariablement une ou plusieurs de ces 3 erreurs.

1. Elles ne changent pas l’environnement de leur habitude

On s’en remet surtout sur la volonté pour changer une habitude (arrêter de fumer, ne plus manger entre les repas…), mais cela ne suffit généralement pas. Il est tout aussi important de changer votre environnement. Faites en sorte que votre cadre de vie soutienne votre objectif.

Si par exemple, vous décidez de commencer à faire du footing le matin, préparer vos affaires – tennis et tenue de sport – dès la veille. Préparez à l’avance votre itinéraire. Couchez-vous plus tôt si possible et prévoyez un petit déjeuner adéquat avant d’aller courir.

L’idée est de faciliter au mieux l’aspect difficile (dans cet exemple, se lever et aller courir) en agissant sur des petits détails simples à mettre en place.

Dans votre cas, comment pourriez-vous préparer votre environnement pour atteindre votre objectif? Une autre façon d’y répondre, c’est de vous demandez qu’elles peuvent êtres les obstacles pratiques à votre projet et ce que vous pouvez faire pour les contourner.

2. Elles ne veulent pas être inconfortables

Le changement d’habitude est par nature inconfortable. Avant de se lancer dans un changement, il est important de le réaliser et de se préparer à sortir de sa zone de confort. Reprendre le sport peut être inconfortable aux débuts (courbature, essoufflement), mais c’est normal et surtout cela ne dure pas.

sharma

Il est conseillé d’aller à petits pas dans le changement pour limiter les périodes d’inconfort. Mais tous les cas, il est important d’accepter, et même d’embrasser, cette période d’inconfort, car elle indique que les changements sont en train de se mettre en place.

3. Elles vont trop vite

La période des projets peut créer un certain degré d’optimisme qui risque de nous faire aller trop vite dans la mise en place du changement. Il est en effet excitant et motivant de se dire que l’on va se mettre à tel sport (et devenir musclé ou perdre du poids dans le processus), commencer à écrire un livre, ou épargner une certaine somme pour un futur voyage. Cet enthousiasme à nous voir concrétiser tel ou tel projet risque de nous faire démarrer bien trop vite: « Je vais désormais me lever tous les jours à 6h du matin pour méditer puis aller faire un footing »; « je mets de côté 20% de mon salaire dès le mois prochain »

On voit tout de suite comment commencer de la sorte, est voué à l’échec. C’est trop d’un coup!

Commencez bien plus petit. cela offre de nombreux avantages:

  • L’inconfort du changement sera moins contraignant.
  • Cela permet de sortir de son inertie et de commencer à changer.
  • Cela évite de consumer tout son enthousiasme et d’abandonner prématurément.
  • Cela rend le changement plus accessible et moins intimidant.
  • Cela efface les raisons et les excuses de ne pas changer.

Vous pouvez par exemple commencer par méditer 2 minutes par jour, sortir de la maison et alterner marche et courses pendant 10 minutes, manger un légume par jour, fumer une cigarette de moins par jour.

En comprenons et en contournons ces 3 erreurs vous pourrez bien plus facilement mettre en place vos changements.

socrates

Persévérer dans ces changements

Invariablement, lorsqu’un changement est en train de se mettre en place, on risque de faire face à des obstacles et à des doutes. Dans l’entretien Faire face à nos doutes, je discute avec Jean-Luc Hudry des moyens pour dépasser ces caps difficiles.

Des questions ou commentaires, c’est ci-dessous!

Si vous n’êtes pas encore inscrit à la newsletter du blog, vous pouvez le faire ci-dessous et télécharger entre autres une méditation guidée sur comment mieux gérer son stress.

Source: zenhabits.net ; image http://mariashriver.com

Catégories
Livres Persévérer Dans la Méditation Préparer le Mental

10 Minutes de Méditation par Jour, Est-ce Assez? Avec Andy Puddicombe

J’ai eu l’opportunité de rencontrer des personnes qui méditent 1 à 3 heures par jour. Que ce soit en Inde, en Thaïlande ou en France, ces personnes – amis ou enseignants – ont été pour moi une source d’inspiration. En commençant à méditer, je pensais que graduellement faire des séances de plus en plus longues serait nécessaire pour continuer à ressentir les bienfaits de cette pratique. Pourtant, plusieurs années après le début de ma pratique, mes séances dépassent rarement 20 minutes. Et je continue à ressentir les bienfaits physiques et émotionnels de cette pratique. Et je ne suis pas seul dans cette situation.

Andy Puddicomb est l’auteur d’un ouvrage à succès Mon cours de méditation et il a contribué à communiquer les bienfaits de la méditation de pleine conscience à travers le monde. Selon Andy, il n’est pas nécessaire de rester assis pendant 40 minutes ou plus pour profiter des bienfaits de la méditation.

On peut comparer ça à une partie de tennis. À moins d’envisager une carrière professionnelle, vous n’avez pas besoin de jouer au tennis toute la journée pour vous amuser ou améliorer votre santé. C’est pareil avec la pleine conscience.

Cet anglais d’origine a découvert la méditation à l’âge de 11 ans. Suite à un divorce, sa mère cherche à surmonter sa peine. Elle l’emmène avec sa soeur à un cours de méditation.

Ce premier contact fut une expérience surprenante. Mon corps et mon esprit, toujours en activité, furent tout à coup plongés dans le calme. Je cross que je n’étais encore jamais resté tranquille aussi longtemps que ce jour-là.

Même s’il ne continue pas dans sa pratique, cette première expérience a marqué Andy. Et à partir de là, il va s’intéresser par tout ce qui touche à l’entraînement de l’esprit.

Des années plus tard, et cela après avoir vécu une succession d’évènements difficiles – perte de sa demi-soeur dans un accident de voiture, décès d’une amie d’enfance lors d’une opération du coeur, des amis fauchés sous ses yeux par un automobiliste ivre – il décide de partir faire une retraite dans l’Himalaya.

 Je ne m’étais jamais senti aussi désemparé. Je luttais terriblement avec mes pensées et je n’arrêtais pas de ruminer. Chaque fibre de mon corps était sous tension. C’est à ce moment-là que je me suis demandé s’il était possible d’entraîner mon esprit pour mieux supporter le chagrin.

Il passera 10 ans dans des monastères bouddhistes. Régulièrement de retour en Angleterre, Andy ne peut que constater le stress auquel sont exposé ses amis, et qu’au fond ils recherchent la même chose que lui. En 2010, il crée avec un partenaire, Headspace, pour faire découvrir les effets positifs de la méditation au grand public.

Tout de suite, Andy insiste sur le fait que 10 minutes de méditation par jour suffisent pour en ressentir les bienfaits. Il veut proposer une méthode qui soit facilement applicable dans la vie moderne, et tout le monde a 10 minutes dans sa journée pour explorer la méditation. Il propose donc un programme de 10 jours: 10 minutes de méditation par jour pendant 10 jours.

On lui demande comment 10 minutes de méditation peuvent suffire? En quoi vont-elles affecter le reste de la journée? Ce à quoi Andy répond.

Vous allez vite vous en rendre compte. Vous pouvez retrouver à tout instant et en tout lieu la sensation de pleine conscience obtenue en méditant dix minutes par jour? Cela va beaucoup plus loin que la simple concentration sur notre respiration. Il s’agit de prendre conscience du monde qui nous entoure, de la sensation de nos poids qui se posent sur le sol lorsque nous allons acheter une baguette de pain ou de la caresse du soleil sur notre visage. Vous aurez l’impression d’enfin vivre pleinement!

Le témoignage d’Andy est une belle source de motivation. Avez-vous 10 minutes par jour pour méditer? Probablement! Et ces 10 minutes seront sans aucun doute le meilleur investissement de temps que vous pourrez faire pour améliorer votre bien-être.

Sources et liens utiles: Merci à Elles Beijers pour m’avoir fait connaître Andy Puddicombe et à Happinez magazine. Le site d’Andy: getsomeheadspace.com (en anglais). * Indique un produit affilié (PLM touche une petite commission de la part d’Amazon si vous achetez le produit.)

mon cours de méditationDescriptif du livre: Les idées se bousculent dans votre esprit ? Vous courez toute la journée pour gagner 3 minutes ? Stop ! Si vous avez caressé un jour le rêve de ramener le calme en vous, d’arrêter le temps ne serait-ce que quelques minutes, ce livre est pour vous. Il propose ni plus ni moins une méditation, mais pas la méditation dont tout le monde vous rabat les oreilles en ce moment. Pas de chant lancinant, de positions du lotus et de quête précise. L’auteur démystifie dans ce livre la méditation et la rend accessible à n’importe qui. Il nous apprend à dégager notre esprit pour y voir enfin plus clair, et ce en 10 minutes seulement par jour.