Catégories
Apprendre à Méditer

7 Mythes de la Méditation

Deepak Chopra nous parle des fausses croyances concernant la méditation

Deepak Chopra, médecin américain d’origine indienne, est l’auteur de plus de 70 livres sur le développement personnel. Il a été parmi ceux qui ont contribué à communiquer les bienfaits de la méditation aux États-Unis. Ci-dessous Deepak nous parle des 7 mythes de la méditation.

Ces idées préconçues sur la méditation constituent souvent des barrières qui empêchent certaines personnes d’essayer la méditation et de profiter des grands bienfaits qu’elle apporte. Découvrons les 7 mythes de la méditation et comment les dépasser.

 Mythe 1: La méditation est très difficile

Ce mythe est dû au fait que l’image de la méditation a été souvent associée à une pratique réservée aux saints hommes, aux ascètes, et aux personnes en profonde recherche spirituelle, qu’elle nécessite de s’y impliquer totalement corps et âme pendant des années pour réussir. Alors qu’en réalité, apprendre la méditation est relativement aisé. Les techniques peuvent être aussi simples que focaliser l’attention sur la respiration ou répéter mentalement un mantra. L’important est de progresser à son propre rythme et de ressentir graduellement les bienfaits associés à cette pratique.

Mythe 2: Il faut faire taire le mental pour avoir une méditation réussie

Cette croyance est une grande cause de frustration. Beaucoup de personnes croient que réussir sa méditation c’est ne pas penser pendant sa séance. En réalité, méditer n’implique pas de stopper nos pensées ou d’essayer de vider l’esprit. Ces deux approches ne peuvent créer que plus de stress et de bruit interne. Il ne s’agit pas d’imposer à l’esprit de ne plus penser, mais plutôt d’observer les moments de silence qui déjà existent dans l’espace entre les pensées.

Lorsque l’on médite, on focalise notre attention sur un objet (la respiration, une image, un mantra) ce qui va permettre à notre esprit de se relaxer dans une conscience silencieuse. Lorsque les pensées surgissent à nouveau (et cela va inexorablement arriver), il ne s’agit pas alors de les repousser et d’y réagir, mais simplement de les observer puis de ramener notre attention sur l’objet de notre méditation. Plus l’on pratique et plus les moments de silence se feront longs.

Mythe 3: Il faut des années de pratique assidue pour recevoir les bienfaits de la méditation

Les bienfaits de la méditation se font sentir rapidement et sur le long terme. La plupart des études scientifiques révèlent une amélioration au bout de quelques semaines. Une importante étude faite par Harvard University et conduite au Massachusetts General Hospital a constaté qu’au bout de seulement 8 semaines de pratique les participants ont vu leur niveau d’anxiété diminuer et ont noté un plus grand sentiment de calme. (Lire aussi temps pour apprendre à méditer)

 Mythe 4: La méditation permet de s’évader

Le but de la méditation n’est pas de s’évader de la réalité, mais au contraire de s’y plonger pleinement. Durant la méditation vous allez plus en profondeur en vous même au-delà du flot incessant des pensées et des habitudes. On peut alors prendre conscience d’une part de soi-même qui est en paix avec le monde autour. Plus l’on pratique, et plus l’on va développer de la clarté sur qui nous sommes et sur le monde dans lequel on évolue.

Mythe 5: Je n’ai pas assez de temps pour méditer

Je connais des hommes et des femmes occupés à la maison et au travail qui réussissent à méditer tous les jours et cela depuis 25 ans. Et vous pouvez le faire également si vous faites de la méditation une priorité. Si vous avez l’impression que votre emploi du temps est trop chargé, rappelez-vous que quelques minutes de méditation par jour sont mieux que de ne pas méditer. Je vous encourage à ne pas délaisser votre séance, car il est trop tard ou, car vous vous sentez fatigué.

Paradoxalement, lorsque nous commençons à méditer régulièrement, nous avons actuellement plus de temps. La respiration et le rythme cardiaque ralentissent, la pression artérielle diminue, et le corps sécrète moins d’hormones de stress. Tous ces symptômes qui auparavant nous donnaient la sensation de « manquer de temps. » Méditer permet de gagner en productivité en agissant plus efficacement et moins en tension.

 Mythe 6: La méditation nécessite de suivre des croyances spirituelles ou religieuses

La méditation est une pratique qui nous amène au-delà des bruits incessants des pensées vers une zone de calme et de silence. Cela ne nécessite pas de suivre un système de pensée spécifique, et beaucoup de personnes de religions différentes pratiquent la méditation sans aucun conflit avec leurs croyances. La méditation peut donc se pratiquer sans aucun rattachement à une école de pensée, religieuse ou spirituelle.

 Mythe 7: Je suis censé vivre une expérience transcendantale grâce à la méditation

Certaines personnes sont déçues de ne pas vivre d’expériences fortes (visions, sensation de libération) lors de leurs premières séances de méditation. Alors que c’est vrai que la méditation peut apporter un sentiment de béatitude et de profonde paix, les bienfaits de cette pratique se feront surtout ressentir durant le reste de la journée. Méditer nous permet d’être plus présents à ce que l’on vit, d’être plus créatifs et de ressentir davantage de compassion pour les êtres autour de nous.

J’espère que la découverte de ces 7 mythes vous aidera à dépasser votre résistance à méditer, et vous permettra ainsi de profiter des grands et profonds bienfaits de cette pratique millénaire.

Source: article de Deepak Chopra publié dans le Huffington Post.

Cliquez sur l'image pour découvrir l'exercice 

Par Moutassem

Bonjour et bienvenue! J’anime ce blog pour vous donner l’envie et les outils pour explorer le fascinant monde de la méditation. Je vous invite, dès maintenant, à suivre avec moi une méditation guidée qui vous plongera dans le moment présent >>

S’abonner
Notifier de
guest
19 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Huguette
Huguette
6 années il y a

Bonjour, est-ce-que c’est bien de pratiquer la méditation coucher, je ne peux rester en position assisse par terre?
Est-ce-qu’on peut la faire aussi quelques minutes avant de dormir.
Je me couche et je fais un peu de méditation car j’ai un peu de difficulté à dormir.
Cela peut-il m’aider.
Merci beaucoup et bonne journée à vous.

Marc Vachon
6 années il y a

Excellent article, merci. Je me hâte de le faire suivre.

Marc Vachon
6 années il y a

J’ai hâte de voir la réponse qu’on va vous donner à cette question. Personnellement, je médite couché depuis très longtemps et j’en retire beaucoup. Surtout la nuit, quand je ne dors plus. C’est un moment privilégié pour moi, la maison est tranquille, je ne suis pas pressé par les horaires et ça permet souvent de ralentir le flot des pensées et de calmer l’esprit.
Et je me dis que, logiquement, si on ne pouvait pas méditer couché, ça voudrait dire que la méditation n’est pas pour les gens malades qui doivent garder le lit. Ce qui n’est pas le cas.

allaoua
6 années il y a

Moi je suis musulman pratiquant, en lisant votre article ( les 7 mythes de la méditation). je n’ai qu’a vous dire la meilleure façon de méditer et sans aucun problème ni difficulté c’est bien la pratique de la prière. Sachez que toutes ces fausses croyances et tout ces obstacles empêchant les gens de méditer seront effacer et éliminer. à propos de la concentration celui qui pratique la prière lit le coran et cela lui permettra de réfléchir à autre chose ce qui lui permettra de se sentir relaxer…

annie
annie
6 années il y a

Merci pour votre blog, vos conseils simples. J’avais déjà acheté des ouvrages sur la méditation mais je trouvais cela ardu et reportais toujours au lendemain.
Depuis que je vous ai lu sur le site, j’ai pris la résolution de faire. Depuis 10 jours, le temps que j’y consacre varie de 8 à 40 minutes, mais je m’y tiens. Je passe une période de vie très difficile depuis quelques mois et cela m’aide.
Merci donc.

Nathalie
Nathalie
6 années il y a

Les 7 mythes de la méditation me confirme que l’on peu méditer en ce concentrant sur un objet,image etc . (médité c’est très nouveau pour moi).J’essaie juste de me concentrer sur la respiration mais avec difficulté alors je me concentre sur une image qui m’apaise combiné à la méthode expire 10 et je commence vraiment à en sentir les bienfaits.Je médite 15 minutes tout les matins avant d’aller travailler.Je ne peux plus m’en passer.Je trouve vos articles très interessant et rend la méditation accessible pour tous.

céline
céline
5 années il y a

Bonjour et bravo pour votre blog j’adore !!!!!

j’essaie, j’essaie, j’essaie, parce que je suis persuadée des bienfaits que cela pourrait m’apporter mais je n’y arrive pas, je n’arrive pas à fixer mon esprit je pars toujours sur autre chose, j’ai même l’impression que les pensées fusent plus que d’habitude.
Je ne désespère pas et continue de vous lire.

Claudia (YogaPassion)
5 années il y a

Bonjour Moutassem, Merci pour cet article passionnant ! J\’ai beaucoup appris en le lisant et il est plein de clarté et d\’inspiration. Une vraie pépite pour moi en tant que prof de Yoga, sachant que j\’ai le plaisir de transmettre la méditation à mes élèves. Nous pratiquons la méditation en mouvement à travers les asana (postures), mais aussi des temps de méditation (dhyâna) en fin de cours. Je trouve qu\’il est plus facile de méditer à la fin d\’une séance de Yoga que de but en blanc, sans préparation préalable. Je serais heureuse de lire vos avis sur ce sujet.… Lire la suite »

Francis
Francis
4 années il y a

Bonjour Moutassem.
Merci de votre article. Cela répond beaucoup à mes questions car je me faisais dire par des thérapeutes de vraiment pratiquer assis et non couché. Cela nuisait à ma méditation car je me posais la question en pleine pratique si ce que je faisais était correct ou pas. Le fait est tel que je médite depuis 1 mois et j’arrive à connecter très bien avec mon Soi intérieur. Cela lorsque je suis couché :) si ces professionnels me disent de nouveau de ne pas pratiquer couché, je crois que je vais simplement les ignorer.

Francis
Francis
4 années il y a

J’ai lu sur d’autres sites que méditation assis ou couché ou debout « travaillait » d’autres parties, comme que le résultat n’était pas le même dépendant de la position, exemple: couché = guérisseur, assis = sage, debout = soldat.
J’ai également lu qu’il était possible d’aller plus en profondeur dans la méditation lorsqu’on était assis que dans les autres positions.
Qu’en penses-tu? Merci