Catégories
Lecture Méditative Podcast

Éloge du Silence

Une lecture méditative d’un texte de Christiane Rancier (Paru dans Ultreia).

Catégories
Bouddhisme La Compassion Lecture Méditative Podcast

L’Altruiste Heureux

Matthieu Ricard explique que dans la quête du bonheur, l’altruisme est bien supérieur à l’égoïsme. Dans cet épisode Lecture Méditative, on va découvrir un extrait du livre Plaidoyer pour l’altruisme.

Regarder L’Altruiste Heureux

Podcast L’Altruiste Heureux

Extrait texte

La recherche du bonheur égoïste semble vouée à l’échec pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, du point de vue de l’expérience personnelle, l’égoïsme, naît du sentiment exacerbé de l’importance de soi, s’avère être perpétuelle source de tourments. l’égocentrisme multiplie nos espoirs et nos craintes et nourri les ruminations de ce qui nous affecte.

L’obsession du moi nous conduit à magnifier l’impact du moindre événement sur notre bien être, à regarder le monde dans un miroir déformé. Nous projetons sur ceux qui nous entoure des jugements et des valeurs fabriquées par notre confusion mentale. Ces projections constantes nous rendent non seulement misérables, mais aussi vulnérables à toutes les perturbations extérieures et à nos propres automatismes de pensées, qui entretiennent en nous une sensation de malaise permanent.

L’étroitesse de notre monde intérieur fait qu’en rebondissant sans cesse sur les parois de cette bulle, nos états d’esprit et nos émotions s’amplifient de manière disproportionnée et envahissante.
La moindre joie devient euphorie, le succès nourrit la vanité, l’affection se fige en attachement, l’échec nous plonge dans la dépression, les déplaisirs nous irritent et nous rendent agressifs.

Nous manquons de ressources intérieures nécessaires pour gérer les hauts et les bas de l’existence.
Ce monde de l’égo est comme un petit verre d’eau : quelques pincées de sel suffisent à le rendre imbuvable. A l’inverse, celui qui a fait éclater la bulle de l’égo est comparable à un grand lac : une poignée de sel ne change rien à sa saveur.
Par essence, l’égoïsme ne fait que des perdants : il nous rend malheureux, et nous faisons à notre tour le malheur de ceux qui nous entoure.

La deuxième raison tient au fait que l’égoïsme est fondamentalement en contradiction avec la réalité. Il repose sur un postulat erroné, selon lequel les individus sont entités isolés, indépendantes les unes des autres.

L’égoïste espère construire son bonheur personnel dans la bulle de son égo.

Il se dit en substance : “ A chacun de construire son propre bonheur, je m’occupe du mien, occupez-vous du votre. Je n’ai rien contre votre bonheur mais ce n’est pas mon affaire.” Le problème est que la réalité est tout autre.

Nous ne sommes pas des entités autonomes et notre bonheur ne peut se construire qu’avec le concours des autres. Même si nous avons l’impression d’être le centre du monde, ce monde reste celui des autres.

L’égoïsme ne peut donc être considéré comme une façon efficace de s’aimer soi-même, puisqu’il est la cause première de notre mal-être. Il constitue une tentative particulièrement maladroite d’assurer son propre bonheur.

L’égoïsme et l’amour de soi, loin d’être identiques sont en fait deux attitudes opposées.

L’égoïste ne s’aime pas trop, mais trop peu; en fait, il se hait.

L’égoïste est un être qui ne fait rien de censé pour être heureux. Il se hait parce que sans le savoir, il fait tout ce qu’il faut pour se rendre malheureux et cet échec permanent provoque une frustration et une rage intérieure qu’il retourne contre lui et contre le monde extérieur.

Si l’égocentrisme est une constante source de tourment, il en va tout autrement del’altruisme et de la compassion. Sur le plan de l’expérience vécue l’amour altruiste s’accompagne d’un profond sentiment de plénitude, et, comme nous le verrons par ailleurs, c’est aussi l’état d’esprit qui déclenche l’activation la plus importante des aires cérébrales associées aux émotions positives.

On pourrait dire que l’amour altruiste est la plus positive de toutes les émotions positives.

De plus, l’altruisme est en adéquation avec la réalité de ce que nous sommes et de qui nous entoure. A savoir le fait, que tout est foncièrement interdépendant.

La perception habituelle de notre vie quotidienne peut nous porter à croire que les choses ont une réalité objective et indépendante, mais, en fait, elle n’existe qu’en dépendance d’autre chose. La compréhension de cette interdépendance universelle est la source même de l’altruisme le plus profond. En comprenant à quelle point notre existence physique,notre survie, notre confort, notre santé ect… dépendent des autres et de ce que nous fournit le monde extérieur — remèdes, nourritures…. — il devient facile de nous mettre à leur place, de vouloir leur bonheur, de respecter leur aspirations, et de nous sentir intimement concernés par l’accomplissement de ces aspirations.

La supériorité de l’altruisme sur l‘égoïsme, ne repose donc pas seulement sur des valeurs morales, mais aussi sur le bon sens et sur une juste perception de la réalité.

Merci à Loptimisme pour son curetage.

Catégories
Lecture Méditative Podcast

La Sagesse des Arbres – Lecture Méditative

Dans cette lecture méditative, on va découvrir un texte de Hermann Hesse sur son amour pour les arbres.

Herman Hesse est un auteur et poète germano-suisse qui a reçu le prix Nobel de la littérature en 1946. Je vous recommande de lire son livre Siddharta qui est devenu un classique dans la littérature spirituelle.

Le texte que l’on va découvrir aujourd’hui est tiré de son livre Wandering : Notes and Sketches (1972).

Je vous invite à écouter cette lecture méditative avec le coeur autant qu’avec la tête.

Regarder La Sagesse des Arbres

Podcast La Sagesse des Arbres

Texte de Hermann Hesse dans Wandering : Notes and Sketches (1972)

Pour moi, les arbres ont toujours été les plus touchants prédicateurs. Je les révère lorsqu’ils vivent en tribus et en famille, dans les forêts et les bosquets. Et je les révère encore plus lorsqu’ils se tiennent seuls. Ils sont comme des personnes solitaires. Non pas comme des ermites qui fuient leurs faiblesses, mais comme les grands hommes solitaires, comme Beethoven et Nietzsche. Dans leurs plus hauts rameaux, le monde froisse, leurs racines reposent infiniment. Mais ils ne s’oublient pas là, ils luttent avec toute la force de leur vie pour une chose seulement : s’accomplir selon leurs propres lois; construire leur propre forme, se représenter eux-mêmes. 

Rien n’est plus sacré, rien n’est plus exemplaire qu’un beau et fort arbre. Lorsqu’un arbre est coupé et révèle la nudité de sa blessure mortelle au soleil, on peut lire toute sont histoire dans le lumineux disque de son tronc : dans les cernes des années, toutes ses luttes, toute sa souffrance, toutes les maladies, toute la joie et prospérité s’affichent véritablement marqués. Les années maigres, les années luxuriantes, les attaques surmontées, les tempêtes endurées. 

Les arbres sont des sanctuaires. Quiconque sait leur parler, quiconque sait les écouter, peut apprendre la vérité. Ils ne prêchent pas enseignements et préceptes, ils prêchent, sans s’encombrer de détails, l’ancienne loi de la vie.

Un arbre dit ; un noyau est caché en moi, une étincelle, une pensée, je suis une vie de la vie éternelle. La tentative te le risque que la mère éternelle a pris en moi est unique, unique la forme et les veines de ma peau, unique les plus petits jeux de feuilles dans mes branches, et la plus petite cicatrice sur mon écorce. J’ai été fait pour former et révéler l’éternel dans mes plus petits détails. 

Un arbre dit : Ma force est la confiance. Je ne connais rien de mes pères, je ne connais rien des milliers d’enfants qui chaque année naissent de moi. Je vis le secret de ma graine jusqu’à la toute fin, et je ne m’occupe de rien d’autre. J’ai confiance que Dieu est en moi. J’ai confiance que mon oeuvre est sacrée. De cette confiance je vis.

Lorsque nous sommes accablés et ne pouvons plus supporter notre vie, alors un arbre a quelque chose à nous dire : reste immobile ! Reste immobile ! Regarde-moi ! La vie n’est pas facile. Elle est difficile. Dépasse tes peurs d’enfant … ta maison ne se trouve ni là ni là-bas. Ta maison est en toi.

Quiconque apprend à écouter les arbres, découvre qu’il ne veut rien d’autre qu’être ce qu’il est. Il trouve son refuge et il trouve sa joie.

Merci à BrainPickings pour la découverte de cet extrait.

Catégories
Lecture Méditative Paroles de Sagesse Podcast vivre le moment présent

Pas de Problèmes, Dans le Moment Présent – Eckhart Tolle

Dans cette lecture méditative d’un extrait du livre Le pouvoir du moment présent, Eckhart Tolle répond à la question d’un participant qui note:

J’ai l’impression qu’un lourd fardeau vient de m’être retiré des épaules. J’ai une sensation de légèreté. Je me sens l’esprit clair… mais mes problèmes m’attendent toujours, n’est-ce pas? Ils n’ont pas été résolus. Est-ce que je ne suis pas temporairement en train de les fuir?

Découvrez la réponse d’Eckhart Tolle dans cet épisode.

Pas de Problèmes, Dans le Moment Présent – Eckhart Tolle

Pas de Problèmes, Dans le Moment Présent Podcast

Catégories
La Pleine Conscience Lecture Méditative Podcast

Manger En Pleine Conscience

« Manger en pleine conscience est l’une des pratiques les plus essentielles. Il est possible de manger comme si l’on retrouvait le biscuit de son enfance. » – Thich Nhat Hanh

Dans cet épisode de la rubrique Lecture méditative, découvrez un texte de Thich Nhat Hanh tiré de son livre La Sérénité de l’Instant.

Écouter Manger En Pleine Conscience

Extrait

Il est possible de manger nos repas aussi lentement et joyeusement que je le faisais avec le biscuit de mon enfance. Vous croyez peut-être avoir perdu le biscuit de votre enfance. Moi, je suis sûr qu’il est toujours là, quelque part dans votre coeur. Tout est encore – et si vous le voulez vraiment, vous pouvez le retrouver.

Manger en pleine conscience est l’une des pratiques les plus essentielles. Il est possible de manger comme si l’on retrouvait le biscuit de son enfance.

Le moment présent est plein de joie et de bonheur. Avec un peu d’attention, vous vous en apercevrez.

Voilà aussi une interview sur comment bien manger avec Jérémy Anso.

Pour tous les articles inspirés par l’enseignement de Thich Nhat Hanh, c’est ici.

Retrouvez tous les épisodes Lecture Méditative.


Thich Nhat Hanh: Moine zen vietnamien, son action engagée pour la paix lui a valu, pendant la guerre, l’exil en France. Il réside au centre bouddhique du Village des pruniers, en Dordogne, qu’il a créé en 1982. Il dispense des enseignements à travers le monde et il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le bouddhisme et la méditation.

Catégories
Lecture Méditative Podcast

Le Plaisir Selon Khalil Gibran

« Votre corps est la harpe de votre âme, il vous appartient d’en tirer des notes dissonantes ou une douce mélodie. » – Khalil Gibran

Dans cet épisode de la rubrique Lecture méditative, découvrez un texte tiré du fameux livre de Khalil Gibran, Le Prophète, sur le plaisir.

Écouter Le Plaisir selon Khalil Gibran

Ces épisodes Lecture Méditative sont une invitation à méditer sur les messages des poètes, maîtres spirituels, et autres enseignements.

Écouter avec votre tête, mais surtout avec votre coeur.

Voilà un extrait:

Parmi vos jeunes, certains recherchent le plaisir comme s’il était tout dans la vie. Et ils sont jugés et corrigés.

Plutôt que de leur faire grief et honte, je les laisserais poursuivre leur quête.

Car ils trouveront le plaisir, mais sauront qu’il n’est point seul.

(…)

Souvent, en vous privant du plaisir, vos ne faites qu’engranger le désir dans les recoins de votre être.

Qui sait si ce qui semble être omis aujourd’hui n’est pas en attente du lendemain?

Votre corps connait bien le legs de son passé et la légitimité de ses droits et jamais n’acceptera d’être frustré.

Votre corps est la harpe de votre âme,

Il vous appartient d’en tirer des notes dissonantes ou une douce mélodie.

Si vous avez aimé cet épisode, vous apprécierez cette réflexion de Khalil Gibran sur l’indignation.

Pour plus d’épisodes Lecture Méditative, c’est ici.

Catégories
Bouddhisme Comment Méditer Lecture Méditative Podcast

Surmonter les Obstacles à la Méditation avec Matthieu Ricard

« De même qu’il faut de la patience pour faire pousser une récolte – il ne sert à rien de tirer sur les plans pour les faire sortir plus vite! -, la constance est indispensable à la pratique de la méditation. » – Matthieu Ricard

Dans cet épisode de la rubrique Lecture méditative, découvrez un texte de Matthieu Ricard tiré de son livre L’Art de la Méditation.

Dans cette lecture, vous verrez comment surmonter la paresse, l’effort excessif, l’agitation ou encore la torpeur que l’on peut rencontrer lors de sa pratique.

Écouter Surmonter les Obstacles à la Méditation

Extrait sur le sujet de la torpeur

La torpeur nuit à la clarté d’esprit, et l’agitation à sa stabilité. La première peut aller d’une simple lourdeur d’esprit au sommeil, en passant par la léthargie, l’ennui, la rêverie éveillée ou tout autre état mental vague et nébuleux.

Ce manque de clarté constitue un obstacle d’autant plus important que l’on souhaite utiliser la concentration pour mieux appréhender la nature de l’esprit.

Pour contrecarrer cet état, il est conseillé d’adopter une posture plus droite et tonique, de regarder plutôt vers le haut, dans l’espace devant soi, et de porter moins de vêtements si l’on est trop couvert. Il faut aussi raviver son attention et mettre l’accent sur la pleine conscience du moment présent.

Si vous avez apprécié l’enseignement de Matthieu Ricard, vous aimerez cette vidéo où il définit en 6 minutes ce qu’est pour lui la méditation.

Voilà ici, un autre article traitant des 5 obstacles à une séance de méditation.

Pour retrouver tous les épisodes Lecture Méditative, c’est ici.

Matthieu Ricard: Il a étudié la génétique cellulaire avant de se tourner vers le bouddhisme. Ordonné moine en 1978, il a régulièrement accompagné le Dalai Lama lors de ses voyages en France. Matthieu Ricard est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant du bouddhisme, de l’altruisme et de la méditation.

Photo source: PeaceRevolution

Catégories
Comment Méditer Lecture Méditative Podcast

Méditer En Marchant

« Si vous vous sentez heureux, paisible et joyeux pendant que vous marchez, vous pratiquez correctement. » – Thich Nhat Hanh

Dans cet épisode de la rubrique Lecture méditative, découvrez un texte de Thich Nhat Hanh tiré de son livre La Sérénité de l’Instant.

Ces épisodes Lecture Méditative sont une invitation à méditer sur les messages des poètes, maîtres spirituels, et autres enseignements.

Écouter Méditer En Marchant

Extrait

Dehors, quand on médite en marchant, on marche un petit peu plus doucement que d’habitude. On coordonne notre respiration et nos pas. Par exemple, on peut faire trois pas pour l’inspiration puis trois pas pour l’expiration.

Si vos poumons veulent quatre pas au lieu de trois, donnez-leur quatre pas. S’ils ne veulent que deux pas, donnez-leur-en deux.

La longueur de votre inspiration n’est pas nécessairement la même que celle de l’expiration. Par exemple, vous pouvez faire trois pas à chaque inhalation et quatre à chaque exaltation.

Si vous vous sentez heureux, paisible et joyeux pendant que vous marchez, vous pratiquez correctement.

Après avoir découvert comment méditer en marchant, voilà comment méditer debout.

Retrouvez tous les épisodes Lecture Méditative.

Thich Nhat Hanh: Moine zen vietnamien, son action engagée pour la paix lui a valu, pendant la guerre, l’exil en France. Il réside au centre bouddhique du Village des pruniers, en Dordogne, qu’il a créé en 1982. Il dispense des enseignements à travers le monde et il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le bouddhisme et la méditation.

Catégories
Lecture Méditative Podcast Trouver Sa Voie

Enlevez le Masque

« Dans notre vie, c’est lorsque nous intégrons l’ensemble de nos personnages que nous laissons la place à notre vraie nature et faisons l’expérience de briller. » – Nicolas Proupain

Dans cet épisode de la rubrique Lecture méditative, découvrez un texte de Nicolas Proupain tiré de son livre Devenez Ce Que Vous Êtes.

Écouter Enlevez le Masque

Ces épisodes Lecture Méditative sont une invitation à méditer sur les messages des poètes, maîtres spirituels, et autres enseignements.

Dans cet épisode, l’auteur revisite le célèbre conte de « Blanche Neige et les 7 nains » pour illustrer nos différents états et l’importance de ne pas s’attacher à un seul personnage, à un seul masque.

Extrait

Nous passons beaucoup de temps à jouer des personnages socialement corrects, « convenus ». Nous essayons de nous persuader ou de persuader les autres que nous sommes « qui » nous sommes.

Nous pensons sincèrement être « dépressif », « homme d’affaire », « amoureux », « bon mari », « foncièrement honnête »… Mais est-ce vraiment la vraie personne ou seulement un des personnages?

Par essence, nous possédons en nous tous les personnages. Qui peut prétendre ne jamais avoir été dépressif? Agressif? Bon? Ou mauvais?

L’idée n’est pas de consacrer sa vie à devenir un des personnages, dans le sens de devenir « quelqu’un », comme il est souvent tenté, en essayant de mettre en avant « qui » nous sommes. Mais de devenir « ce que » nous sommes: une personne entière qui a intégré tous ses personnages.

Nicolas Proupain: Titulaire d’un doctorat en chiropratique, il anime aussi, depuis 17 ans, des formations sur le thème de « trouver sa voie et sa raison d’être » et a accompagné plusieurs milliers de personnes individuellement ou en entreprise.

Catégories
Lecture Méditative Podcast vivre le moment présent

Seul le Présent Est Réel – Eckhart Tolle

« Sentez la vitalité de votre corps. Elle vous ancre dans le Présent. » – Eckhart Tolle

Dans cet épisode de la rubrique Lecture méditative, découvrez un texte tiré de L’Art Du Calme Intérieur d’Eckhart Tolle.

Ces épisodes Lecture Méditative sont une invitation à méditer sur les messages des poètes, maîtres spirituels, et autres enseignants.

Écouter Seul le Présent Est Réel – Eckhart Tolle

Extrait

Lorsque vous entrez dans le présent, vous sortez du contenu de votre mental. L’incessant flux mental ralentit. Les pensées n’absorbent plus toute votre attention, ne vous aspirent pas complètement. Des écarts surviennent entre les pensées – ampleur, calme. Vous commencez à voir que vous êtes plus vaste et plus profond que vos pensées.

Pour plus d’épisodes Lecture Méditative, c’est ici.