Catégories
Préparer le Mental

L’Encens, Bon ou Pas?

« Le végétal, transformé en fumée, devient aussi léger que l’air et vient à la rencontre de votre être. »

Faites-vous brûler de l’encens chez vous?

Ici, en Asie, c’est un rituel très répandu. Au pied de l’immeuble où j’habite à Bangkok se trouve un salon de coiffure. Tous les matins à l’ouverture, je croise la propriétaire, 15 bâtonnets d’encens dans la main, faisant des fumigations autour de son salon.

Ce rituel de fumigation existe depuis des millénaires. Encore utilisé en Thaïlande, au Japon ou en Inde, pour honorer les esprits et les dieux, la fumée d’encens est aussi de plus en plus populaire dans le monde occidental pour ses vertus sur le bien-être émotionnel et physique.

Qu’est-ce que l’encens?

Du latin incendere (brûler) le terme ‘encens’ désigne les plantes, les bois et les gommes qui libèrent des parfums en se consumant. Lorsque l’on brûle de l’encens, les molécules odorantes, situées juste en-dessous du niveau d’incandescence, sont agitées par la chaleur et diffusées sans brûler.

Les molécules odorantes, situées juste en-dessous du point d’incandescence, sont agitées par la chaleur et diffusées sans brûler. 

Avez-vous remarqué la légèreté de la fumée d’encens? Un moindre souffle l’agite. Cette finesse lui permet d’accéder à nos fosses nasales sans nous faire éternuer ou tousser. Les molécules odorantes viennent alors stimuler notre nerf olfactif qui est directement relié à notre cerveau limbique, siège de nos émotions.

Suzanne Fischer-Rizzi, aromathérapeute et auteur du Guide de l’encens (Éd. du Gange) note « C’est ce qui explique leur effet sur nos sentiments et nos états d’âme. »

Bienfaits de l’encens

L’encens, en stimulant directement le cerveau à l’aide de ses molécules odorantes, agit sur notre système neurovégétatif et sur la régulation de nos hormones.

Valérie Demars, aromathérapeute explique: « Par sa grande composition en terpènes, l’encens a une action endocrinostimulante forte et corticomimétique, ce qui lui confère un rôle anxiolytique, rééquilibrant et revitalisant. »

C’est pourquoi de plus en plus de personnes utilisent l’encens chez eux pour créer une atmosphère de bien-être et de détente. Sans nécessairement comprendre ses effets sur notre état d’être, nous sommes nombreux à simplement apprécier l’ambiance que cela crée. Le jeu de la fumée qui se libère et la douceur de ses parfums favorise un état de relaxation propice au lâcher-prise et à la méditation.

Quels encens pour la méditation?

  • L’encens de santal

L’encens de santal réveille les sens et les stimule. Cela favorise une pleine conscience à nos ressentis. Si vous méditez le matin et que vous n’êtes pas encore bien réveillé, ou si vous méditez en fin de journée et que vous sentez l’accumulation de la fatigue, le santal vous aidera à vous focaliser pleinement sur le moment présent.

  • L’encens au Jasmin

Il favorise un état de calme et de quiétude. Certains l’associent aussi à un sentiment de douceur.

  • L’encens de lavande et de tilleul

Ces encens ont tendance à calmer l’agitation du système nerveux. Si vous êtes « sur les nerfs », ces encens pourront vous aider à vous poser et entrer plus facilement dans votre méditation.

Au vu de ses bienfaits pour le recueillement et la méditation, il n’est pas étonnant que l’on brûle de l’encens dans des endroits aussi variés que les temples indiens au bord du Gange et les studios de Yoga branchés de New York.

Mais respirer de la fumée, est-ce vraiment sain?

Lorsque l’on brûle une substance, du bâtonnet d’encens au barbecue en passant par le feu de bois, cela dégage du monoxyde de carbone qui peut être irritant pour les voies respiratoires. La règle ici est la modération. La combustion d’un encens est légère et ne dégage pas de quantité suffisante pour être nocive.

Cependant l’accumulation de la fumée d’encens peut être néfaste pour la santé. Une étude conduite à Taiwan dans des temples où l’on brûle de l’encens à longueur de journée montre un taux de pollution de l’air inquiétant avec de multiples particules nocives pour la santé. Mais dans ces temples, qui sont pour la plupart peu aérés, ce sont plusieurs centaines de bâtons d’encens qui brûlent par jour.

Faire brûler un à 3 bâtonnets par jour dans une pièce bien aérée ne constitue donc pas de danger pour la santé.

L’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (Afsset) qui travaille sur les polluants de l’air intérieur rappelle de bien aérer son intérieur pour limiter les concentrations des substances négatives. Si la fumée s’en ira, le parfum lui restera. L’Afsset recommande également de choisir de l’encens de bonne qualité composé d’ingrédients naturels.

L’encens en toute sécurité

Voilà 4 règles à suivre pour profiter des bienfaits de l’encens en toute sécurité.

1) Brûler en modération

Il faut éviter la saturation de l’air par la fumée d’encens. Ne brûlez pas 10 bâtonnets à la fois!Limitez-vous à 2 à 3 bâtonnets par jour à utiliser d’une manière successive. Prenez aussi en compte la superficie de la pièce où vous vous trouvez, il est évident que vous n’allez pas utiliser la même quantité d’encens si vous habitez un studio de 20m2 ou un loft de 200m2.

2) Aérez votre pièce

Cela vous permettra de profiter du parfum agréable et bienfaisant de l’encens sans risquer de saturer votre pièce en fumée.

3) Soyez attentif à votre corps

Si vous avez les yeux qui pleurent et que vous toussez, il se peut que vous soyez particulièrement sensible à la fumée d’encens. Limitez la quantité et aérez bien votre pièce. Si vous êtes encore facilement irrité, il se peut que l’encens ne soit pas pour vous. Vous pourrez considérer l’utilisation des huiles essentielles qui elles ne dégagent pas de fumée.

4) Choisissez bien votre encens

Préférez les encens naturels : les bois (comme le santal) et les résines devraient tous l’être, les fleurs font davantage appel à la synthèse. Il existe en effet des baguettes de bambou bon marché trempées dans des solvants et des parfums synthétiques. Choisissez donc bien votre fournisseur.

La coiffeuse aux encens

Lors de ma dernière coupe de cheveux, j’ai demandé à la coiffeuse en bas de chez moi, pourquoi elle faisait brûler de l’encens devant l’entrée de son salon. Elle m’expliqua que cela permettait d’apaiser les esprits du lieu et que la fumée montant en ciel portait avec elle ses prières pour une journée bien réussit. Puis elle ajouta avec un sourire qu’elle aimait l’agréable senteur que cela laissait dans son salon.

Que vous utilisiez l’encens pour apaiser les esprits, pour parfumer votre intérieure ou bien pour faciliter votre méditation, vous participez désormais à une tradition millénaire où le végétal, transformé en fumée, devient aussi léger que l’air et vient à la rencontre de votre être. C’est un beau rituel.

Utilisez-vous de l’encens régulièrement? Quel est votre type préféré?


Cliquez ici pour calmer le mental en moins de 10 minutes >> 

Rejoignez +10,000 ayant adopté la méthode expire 10 (Gratuit) 

“Merci pour la séance de méditation qui m’a fait beaucoup de bien, j’ai peut être enfin pris conscience de vivre au présent, encore merci” Karine


Par Moutassem

Bonjour et bienvenue! J’anime ce blog pour vous donner l’envie et les outils pour explorer le fascinant monde de la méditation. Je vous invite, dès maintenant, à suivre avec moi une méditation guidée qui vous plongera dans le moment présent >>

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires