Catégories
3 questions à

Se Libérer du Besoin de Tout Contrôler – 3 Questions à Elisabeth Allier

Elisabeth Allier participe à la rubrique « 3 Question à » et partage avec nous ses plus importantes prise de conscience. Elisabeth enseigne la méditation de pleine de conscience et anime le site Mieux-être au travail.

1) Quelle a été votre plus importante prise de conscience ?

J’en vois deux :
*Je n’étais pas présente à ma vie, tout se passait comme si je vivais en « mode robot » : mon corps était là bien sûr, mais mon esprit était souvent ailleurs, absorbé par mes soucis, mes inquiétudes ou une certaine rêverie (une fuite en avant ?)
*Je m’imposais beaucoup dans mes différents rôles : mère, épouse, fille, belle-fille… Je cherchais à tout contrôler, à vouloir que tout soit parfait. Deux peurs se cachaient derrière : la peur de ne pas plaire, la peur de ne pas y arriver et d’échouer.

Cette prise de conscience ne s’est pas faite du jour au lendemain. Elle a été le fruit d’un cheminement de deux ans qui a commencé en 2012, à la lecture du superbe livre de Christophe André : « Méditer jour après jour » C’est ainsi que j’ai découvert et ai commencé à pratiquer la méditation de pleine conscience.

Grâce à cette prise de conscience, j’ai donc découvert la méditation qui a tout changé : *elle m’a appris à revenir dans l’instant présent, en me reconnectant à mes sensations corporelles, à ma respiration, à mon environnement (bruits, odeurs…). Avec à la clef, la délicieuse sensation de me sentir pleinement vivante !

*jusqu’alors je fonctionnais essentiellement en « mode faire », j’enchainais les activités, j’étais adepte du multitâche pensant que j’étais plus efficace. Grâce à la méditation, j’ai appris à lâcher le « mode faire » pour simplement « être », c’est-à-dire régulièrement m’arrêter dans ma journée pour faire un pas de côté et respirer. Gagner en sérénité.
*j’ai pris conscience de mes pensées, de mon brouhaha mental ainsi que de mes émotions douloureuses comme la tristesse. J’ai réalisé qu’elles n’étaient pas des ennemies à combattre ou à fuir mais des expériences à vivre.

2) Quel est votre rituel le plus essentiel au quotidien ?

Cela fait 2 ans que j’ai mis en place un rituel quotidien. Je n’arrive pas à me rappeler comment il s’est imposé à moi, sans doute est-il, en partie, la synthèse de plusieurs lectures… ?
Aujourd’hui, il fait partie intégrante de mon hygiène de vie, il m’aide à développer une qualité essentielle et précieuse : un état d’esprit ouvert et bienveillant. Je suis en effet profondément convaincue que notre état d’esprit détermine la réussite de nos projets et contribue à la qualité de notre vie.

Voilà en quoi il consiste :
Au petit déjeuner : j’aime savourer mon petit déjeuner en silence. Avant cela, je répète les phrases suivantes, en essayant de me relier au sens profond de chaque mot :
« Juste pour aujourd’hui :
Je ne m’énerve pas
Je ne m’inquiète pas
Je suis reconnaissante

Je fais de mon mieux*

Je suis bonne avec les autres
Ma parole est impeccable vis-à-vis de moi et vis-à-vis des autres* Je ne prends rien de façon personnelle, je pose des questions* »

* Phrases inspirées du livre « Les quatre accords toltèques » de Miguel Ruiz

Puis avant de démarrer mes activités, je m’assois et médite 30mn environ.

J’ai beau être totalement convaincue des bienfaits de ce rituel (car quand je ne le pratique pas, je suis moins patiente, plus irritable, plus triste…), il m’arrive de ne pas le faire, par exemple quand mon organisation change, notamment en vacances ou en déplacement… J’essaie alors de m’adapter en méditant dans mon lit, une fois réveillée : je suis ainsi sûre de ne pas voir la journée filer et réaliser, le soir, que je n’ai pas réussi à trouver, même 5mn, pour méditer !

3) Qu’appréciez-vous le plus dans votre vie ?

La gratitude est un mot qui raisonne tout particulièrement en moi. Pratiquer la gratitude, c’est, chaque soir, faire redéfiler ma journée pour identifier les moments qui m’ont procuré un profond bien-être. Sans oublier de dire « merci » pour tout cela !

Je trouve cet exercice puissant car il me permet :
*de me relier à ce qui est beau dans ma vie, en particulier les « petites » choses que j’avais tendance à ne pas voir : le sourire d’un de mes enfants, un parfum agréable, une balade dans le joli parc d’à côté, un sms bienveillant, un « merci », un bon petit plat, une blague d’un proche, quelques pages d’un livre captivant, une parole valorisante de mon conjoint, un thé bu en pleine conscience…
*d’être heureuse ici et maintenant : le bonheur n’est pas plus tard, quand j’aurai changé de job, déménagé, quand j’aurai plus de temps, quand j’aurai remboursé mon emprunt…
*de réaliser que mon bonheur (en tout cas, une partie, les études en psychologie positives parlent de 40% !) autrement dit la manière dont je vois ma vie, mes proches, mon travail… : tout cela est à ma main ! Je choisis de les regarder avec tout ce qu’ils m’apportent plutôt qu’avec leurs manques.
*de prendre conscience que même si ma journée semblait ratée, elle ne l’était finalement pas tant que ça.
*de glisser vers le sommeil avec plus de facilité et de douceur.

Aujourd’hui, je ressens beaucoup de gratitude pour le chemin que j’ai parcouru : cela a commencé en 2011 quand je suis partie vivre 4 ans au Vietnam (alors qu’au départ, je n’en avais vraiment pas envie !). L’occasion de :
*faire un pas de côté dans mon rythme jusque-là effréné, de découvrir et m’initier à la méditation de pleine conscience

*lâcher le « mode mental », découvrir que je ne suis pas qu’une « machine à faire » *régulièrement me retrouver avec moi-même, apprendre à écouter ma petite voix intérieure qui sait ce qui a du sens pour moi (activités et relations)
*puis oser sortir de ma zone de confort, en démissionnant de mon CDI chez BNP

*me lancer à mon compte en créant Mieux-être au travail.
Cela fait maintenant 2 ans que j’accompagne des femmes actives qui souhaitent retrouver sérénité et efficacité au travail, grâce à un programme pragmatique basé sur la méditation de pleine conscience et une dose de psychologie positive.
Avec pour 2017 l’envie forte de partager ma pratique auprès des entreprises et CE, via des ateliers mixtes, par exemple pendant la pause déjeuner.

A cette voie riche de sens que j’ai trouvée, je dis MERCI !

En guise de conclusion, j’invite chacun à essayer la méditation de pleine conscience. Car il s’agit là d’un formidable outil qui aide à mieux vivre avec les adversités du quotidien ET à s’ouvrir à ce qui est beau dans sa vie.

Si vous êtes intéressé par mon approche, je vous donne RDV sur mon site : mieuxetre-autravail.com et ma page FB où je publie des astuces/exercices pour mieux vivre son quotidien avec, chaque jeudi, un court exercice guidé : facebook.com/Mieuxetre.autravail

Au plaisir d’échanger

Chaleureusement Elisabeth

Elisabeth AllierAprès une formation classique (Ecole de commerce) suivie d’une expérience de 15 ans chez BNP Paribas, Elisabeth Allier a vécu 4 ans au Vietnam, de 2011 à 2015. C’est là qu’elle a découvert, s’est initiée puis formée à la méditation de pleine conscience (Mindfulness en anglais). En 2014, elle décide de démissionner pour créer Mieux-être au travail.

Retrouvez Elisabeth sur son site où vous allez découvrir en page d’accueil, un KIT offert pour mieux vivre une situation de stress ainsi que ses vidéos publiées chaque mois sur l’Huffington Post.


Cliquez ici pour calmer le mental en moins de 10 minutes >> 

Rejoignez +10,000 ayant adopté la méthode expire 10 (Gratuit) 

“Merci pour la séance de méditation qui m’a fait beaucoup de bien, j’ai peut être enfin pris conscience de vivre au présent, encore merci” Karine


Par Moutassem

Bonjour et bienvenue! J’anime ce blog pour vous donner l’envie et les outils pour explorer le fascinant monde de la méditation. Je vous invite, dès maintenant, à suivre avec moi une méditation guidée qui vous plongera dans le moment présent >>

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires