Catégories
Comment Méditer

Méditation Profonde en Silence…Pas Toujours Possible

Pour méditer, il est conseillé de trouver son espace de paix. Idéalement un espace au calme, loin des bruits de la rue et de la maison, où l’on pourrait plonger pleinement dans une méditation profonde. Mais, cela n’est pas toujours possible. Rue passante, voisin bruyant, manque d’espace constituent le quotidien de beaucoup d’entre vous. Comment faire alors pour bien méditer sans un minimum de silence?

Méditation profonde et bruit de mobylette

N., qui participe à l’école Méditer Aujourd’hui, a posé la question suivante:

« J’ai ré écouter la vidéo du premier jour et si j’ai bien trouvé mon endroit, j’ai toujours des soucis de bruits extérieurs (voiture, mobylette et j’en passe…) d’où ma question peut-on méditer avec un casque ? »

Boules-Quies

Il en effet possible d’utiliser un casque ou des boules Quies lorsque les bruits extérieurs sont trop envahissants. Puis, lorsque la capacité de concentration s’améliore, il est intéressant de méditer sans s’isoler du bruit. Car si au début, le bruit extérieur va créer de l’agitation en soi, il deviendra possible, avec la pratique, de ne plus y réagir.

Bouchons d’oreille ou pas?

Voilà une discussion, sur la méditation profonde en silence, que j’ai suivie sur un forum dédié à la méditation.

J’habite dans un quartier bruyant et avec des colocataires qui parfois discutent près de mon lieu de méditation. J’arrive à faire plus facilement une méditation profonde lorsque j’utilise des bouchons d’oreille. – Sean

Il est recommandé de trouver un espace isolé et au calme pour méditer. Mais si ce n’est pas possible, l’utilisation de bouchons d’oreille peut être une alternative. – Matthieu

Des bouchons d’oreilles ne sont pas une bonne idée. Tolérez le bruit du mieux que vous pouvez, et si vous ressentez que vous n’arrivez vraiment pas à vous concentrer, utilisez les bouchons, mais en dernier ressort. » – Crystal

J’ai utilisé des protections auditives lorsque j’ai commencé à méditer, et cela pendant un certain temps. J’étais facilement agité et un rien m’irritait. J’habitais dans un quartier où un immeuble était en travaux et mon voisin avait un oiseau qui n’arrêtait pas de crier.

Plus j’ai médité, et plus ma tolérance au bruit s’est améliorée, même lorsque des personnes discutaient pas loin de moi. Hier, je suis allé m’asseoir une demi-heure dans un parc pour méditer. Beaucoup d’enfants jouaient, il y avait des barbecues, des mouettes bruyantes, et malgré cela, je restais assis sans ressentir aucune forme d’agitation.

Le calme se trouve en soi et non pas à l’extérieur, mais l’on doit développer suffisamment de pratique pour pouvoir ressentir cela. Oui, vous pouvez utiliser des bouchons d’oreilles au début jusqu’au jour où vous ressentirez naturellement le besoin de vous en séparer. » – Dew

En conclusion, je dirais

– Essayer au mieux de trouver un espace et un moment au calme (quitte à modifier votre emploi du temps, à en parler à vos proches). Si ce n’est pas possible,

– Alterner les séances avec bouchons d’oreilles et sans. Les jours où vous vous sentez agité, utiliser un casque ou des bouchons d’oreille, pour ne pas être distrait davantage par les bruits extérieurs.

La pratique de la méditation est une exploration que l’on est seul à pouvoir faire. C’est donc à chacun d’essayer et de tester ce qui convient.

Je vous recommande également de lire Méditer yeux ouverts ou fermés?

Cliquez sur l'image pour découvrir l'exercice 

Par Moutassem

Bonjour et bienvenue! J’anime ce blog pour vous donner l’envie et les outils pour explorer le fascinant monde de la méditation. Je vous invite, dès maintenant, à suivre avec moi une méditation guidée qui vous plongera dans le moment présent >>

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires