Catégories
Bienfaits de la méditation Info

Le Syndrome du Bavard

Pris au piège face à une personne qui parle sans arrêt, il est souvent difficile de s’en sortir sans faire preuve d’impolitesse. Très souvent, ces bavards n’ont pas conscience de l’inconfort qu’il provoque chez leurs interlocuteurs. Ceci serait dû à un manque de stimulation de leur cerveau « intuitif » qui  se trouve dans l’hémisphère droit.

Qui n’a pas un jour dû faire face à un moulin à parole qu’il était impossible d’arrêter ou d’interrompre ? Si une personne a une tendance naturelle à parler sans écouter, à faire de long monologue sans se soucier de son interlocuteur, il se peut que l’hémisphère droit de son cerveau ne soit pas suffisamment stimulé.

Le docteur Patrick VERTISHEL, neurologue et co-auteur du Cerveau réconcilié (éd. Masson), note que l’hémisphère droit joue un rôle important dans la subtilité de la communication. Car si l’hémisphère gauche gère la production des mots, la syntaxe ou encore la bonne grammaire, l’hémisphère droit quant à lui permet à la personne de détecter les messages renvoyés par la gestuelle et les mots de l’interlocuteur. Il permet de moduler les intonations, mais également de comprendre les métaphores, l’humour, le second degré ou encore la poésie. Enfin, il permet de tenir compte des réactions de la personne en face, et d’adapter le propos en conséquence.

La personne ayant un hémisphère droit peu actif va souvent avoir un débit incontrôlé et elle ne va pas percevoir la perte d’intérêt ou l’impatience de son interlocuteur. De plus, son discours est souvent égocentrique. La personne bavarde risque également d’avoir une mauvaise évaluation du temps et peut parler pendant des heures si elle n’est pas interrompue.

Comment alors faire face à cette situation ?

Si vous avez vous-même tendance à beaucoup parler ou si vous connaissez une personne dans cette situation. Il est important de stimuler et renforcer l’hémisphère droit en le sollicitant à travers par exemple l’apprentissage à une activité qui stimule la créativité.

La méditation va également aider à rééquilibrer l’utilisation des hémisphères du cerveau et à stimuler davantage l’hémisphère droit. Selon le Dr Shanida Nataraja, neurologiste, la pratique de la méditation va installer un état de calme, diminuer le bavardage mental et activer de la sorte le cerveau droit.

Sources:  Cerveau et Psycho, n°22 / 2007 ; Mindfulnet.org

Cliquez sur l'image pour découvrir l'exercice 

Par Moutassem

Bonjour et bienvenue! J’anime ce blog pour vous donner l’envie et les outils pour explorer le fascinant monde de la méditation. Je vous invite, dès maintenant, à suivre avec moi une méditation guidée qui vous plongera dans le moment présent >>

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires