Catégories
Bien-être Physique Podcast

Gérer Une Douleur Chronique à l’Aide de la Méditation

Il y a douleurs physiques et il y a souffrance. Et les deux ne sont pas toujours liés.

Dans ce podcast sur comment gérer une douleur chronique, je partage avec vous les 4 moyens proposés par Matthieu Ricard, moine bouddhiste et auteur, pour moins subir la douleur chronique.

Vous allez découvrir comment la pleine conscience, la visualisation mentale, la compassion et la contemplation peuvent aider à considérablement moins souffrir de sa douleur chronique.

Écouter Gérer Une Douleur Chronique

La plupart d’entre nous considèrent la douleur comme une menace pour notre bien-être physique. Or, si nous la laissons nous préoccuper, elle ne fait que s’intensifier. En revanche, si nous la prenons comme objet de méditation, elle devient un moyen d’accroître la clarté de notre esprit.

Yongey Mingyour Rinpotché [/quote]

Source: L’Art de la Méditation de Matthieu Ricard 

Par Moutassem

Bonjour et bienvenue! J’anime ce blog pour vous donner l’envie et les outils pour explorer le fascinant monde de la méditation. Je vous invite, dès maintenant, à suivre avec moi une méditation guidée qui vous plongera dans le moment présent >>

8 réponses sur « Gérer Une Douleur Chronique à l’Aide de la Méditation »

Bonjour. J’ai une sclérose en plaques depuis 4 and avec souffrance générale sur le plan perso divorce ect et travail. Comment gérer merci

Bonjour Stéphanie,
Votre période de stress (perso et pro) doit accentuer la douleur liée à la SEP. Lorsque l’on est mal émotionnellement, on devient plus vulnérable face aux douleurs physiques. Les douleurs du corps contribuent aussi à la souffrance émotionnelle. C’est un cercle vicieux.

C’est une dynamique difficile que vous pouvez néanmoins atténuer. Cela commence par des petits pas. Prendre par exemple 15 minutes par jour pour ressentir le corps, respirer, permettre aux parties douloureuses de se « décrisper » … détendre petit à petit le corps, ne serait-ce que pendant ce court temps dans une journée.

En répétant cette expérience, jour après jour, puis plusieurs fois par jour, vous allez regagner un peu de confiance dans votre corps. Cela fera déjà une importante différence dans la qualité du quotidien.

Bonne pratique Stéphanie.

Bonjours, je suis tout à fait d’accord avec cet article. J’ai fait l’expérience d’un accouchement sans analgésiques, en utilisant justement la pleine conscience (et la respiration là où la douleur était la plus intense) et l’accompagnement de mon bébé jusqu’à la sortie avec la visualisation, ce qui a permi aux endorphines naturelles du corps de se libérer. Mon attention n’étant plus focalisée sur la douleur, elle devenait plus suportable!
Merci pour tes articles qui sont toujours tres intéressant!!

Caroline

Merci Caroline pour ton témoignage qui illustre bien l’effet de la pleine conscience. Accoucher sans analgésique est un choix qui demande du courage, surtout à une époque où l’on tendance à fuir les ressentis du corps et à s’en remettre totalement à une aide extérieure.
Avec plaisir pour ces épisodes et merci pour ton intérêt!

Merci de tous ces conseils Moutassem, je vais essayer car j en ai marre de prendre autant de médicaments !!!

Merci pour ce podcast.
J’ajouterais 1)qu’on pourrait aussi chercher à savoir ce que le corps a à nous dire à travers cette douleur qui est peut-être un avertissement et une invitation à modifier quelque chose dans notre vie.
2)Une doctoresse accuponctrice vietnamienne m’a dit un jour que quelque soit la douleur, il y avait toujours une possibilité de modifier une position dans le corps jusqu’à ce qu’on ne sente plus rien(dans ce cas, on reste dans cette position le temps qu’il faut..)

Les commentaires sont fermés.